Les ambitions de la foncière Socri Reim pour le centre commercial urbain La Coupole, à Nîmes

La foncière montpelliéraine Socri Reim a racheté les murs, détenus par l’assureur Aviva, du centre commercial de centre-ville La Coupole à Nîmes. Un espace qui connaît jusqu’à présent un taux de vacances de 30%... Pour quel projet ? Explications.

3 mn

Le centre commercial urbain La Coupole, à Nîmes, est désormais la propriété de la foncière montpelliéraine Socri Reim.
Le centre commercial urbain La Coupole, à Nîmes, est désormais la propriété de la foncière montpelliéraine Socri Reim. (Crédits : Guillaume Mollaret)

La foncière montpelliéraine Socri Reim vient de racheter les murs du centre commercial La Coupole des Halles à Nîmes (Gard) à l'assureur Aviva. Son ambition : redonner un lustre à ce pôle adossé aux Halles de Nîmes.

Cela fait maintenant plusieurs années que La Coupole des Halles, 15.000 m2 de surface commerciale, n'est plus une locomotive pour le centre-ville de la Rome française... La FNAC et l'enseigne Nature & Découverte, qui appartiennent au même groupe FNAC Darty, ainsi qu'une boutique Orange y restent des moteurs mais le taux de vacances de 30% ne trompe personne.

« La note Google du centre commercial est de 3,7. Ce n'est pas bon et pas suffisant », déclare Nicolas Chambon, patron de Socri Reim, qui affiche donc d'autres ambitions pour La Coupole dont il vient de repatiner l'identité visuelle.

Obligé de solliciter la CDAC

Depuis le 1er juin, date de remise des clés par l'ancien propriétaire, les équipes de Socri Reim (par ailleurs propriétaire d'une partie du Polygone de Montpellier, ainsi que du Polygone et des Galeries Lafayette de Béziers) sont sur le pied de guerre pour trouver des enseignes à même d'habiter les locaux laissés vacants. Certains fonds de commerce étaient vides depuis si longtemps qu'il a fallu à Socri Reim établir de nouvelles demandes de permis de construire auprès de la Commission départementale d'aménagement commercial (CDAC) pour les remettre sur le marché.

« Il faut au moins six mois pour décider une enseigne », prévient le nouveau propriétaire qui demande, à demi-mot, un peu de temps aux clients pressés.

Si, fidèle à lui-même, Nicolas Chambon reste mystérieux sur les potentielles enseignes prospectées, il ne ferme aucune porte. Une chose est cependant certaine, l'univers féminin est clairement ciblé.

« 70 à 80% des clients du centre commercial sont des femmes », détaille le patron de Socri Reim qui prévoit d'investir 10 millions d'euros dans les trois à cinq ans pour remettre les lieux au goût du jour en concertation avec la Ville, propriétaires des parkings et des halles couvertes adossées au centre-commercial.

Un certain art du compromis

« Les budgets ne sont pas encore arrêtés mais nous allons effectivement lancer cet été des études pour réaménager les Halles », explique Valentine Wolber, adjointe au maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier (LR), déléguée aux commerces et à la dynamisation du centre-ville.

Dans l'esprit de Nicolas Chambon, le passage entre les rues voisines et l'entrée du centre commercial doit être naturel : « On doit pouvoir passer du dehors au-dedans sans s'en rendre compte, par exemple en adoptant le même sol à l'intérieur que dans les rues adjacentes », avance-t-il en mettant en avant des discussions menées avec l'Architecte de bâtiments de France, auxquelles doivent être associées l'auteur du bâtiment, Jean-Michel Wilmotte.

L'autre défi sera également de rendre plus avenant le passage entre les Halles et la Coupole, aujourd'hui délimité par un sas impersonnel. De fait, si le marché couvert de Nîmes s'avère très fréquenté en matinée et peut générer de l'activité pour le centre commercial, ses étals sont fermés l'après-midi et donnent un visage sombre à l'entrée sud du bâtiment, une fois les rideaux des étaliers baissés en début d'après-midi.

Un défi d'aménagement et un certain art du compromis seront nécessaires à la relance d'un centre commercial où de nombreuses enseignes font aujourd'hui défaut. 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.