Le promoteur Haussmann Group lance une marque et vise 10 métropoles

Le 9 février, le promoteur immobilier montpelliérain, spécialiste de la réhabilitation de patrimoine ancien en centre-ville, lance sa nouvelle marque et annonce son déploiement sur le territoire national dès la fin du 1er trimestre 2016.
Cécile Chaigneau
Le programme Renaissance boulevard du Jeu de Paume à Montpellier, dont Haussmann lancera la commercialisation en mars, accueillera la 1e boutique de la marque à l'été 2016.
Le programme Renaissance boulevard du Jeu de Paume à Montpellier, dont Haussmann lancera la commercialisation en mars, accueillera la 1e boutique de la marque à l'été 2016. (Crédits : Haussmann)

Ne l'appelez plus Haussmann Group mais « Haussmann L'immobilier en héritage ». C'est la nouvelle marque que lance le promoteur immobilier montpelliérain, spécialisé dans la réhabilitation d'immeubles haussmanniens, qui annonce aussi son développement sur le territoire national, sur les dix premières métropoles françaises, dès la fin du 1e trimestre 2016.

Pas d'agences mais des boutiques

Créée en 2014 par Adrien Rambier à Montpellier, le promoteur aura sorti, d'ici la fin 2016, sept programmes immobiliers dans le centre-ville de Montpellier. Le premier était la Villa Bohème dans le quartier des Beaux-Arts, en avril 2015.

« Nous sommes disruptifs sur ce marché, nous n'avons pas voulu reproduire les codes de la promotion immobilière classique, archaïques puisque cela fait trente ans que ce métier fonctionne de la même manière, déclare le jeune dirigeant, âgé de 27 ans. À Montpellier, il existe encore un potentiel intéressant en terme de produits, mais si nous voulons grandir, nous devons nous développer ailleurs. »

Sans dévoiler ni son business model ni les premières implantations qui pourraient advenir, Adrien Rambier annonce que cette évolution nécessitera de revoir la structure des ressources de financement et de recruter des collaborateurs. Mais pas question d'ouvrir des agences un peu partout.

« Pour asseoir notre image et organiser la commercialisation des programmes, nous allons ouvrir des boutiques dans les grandes métropoles françaises, pour permettre aux clients de comprendre notre univers et présenter nos prestations, explique Adrien Rambier. On y recréera un appartement Haussmann, et on y présentera l'ensemble des programmes du groupe. »

La première boutique ouvrira à Montpellier à l'été 2016, au 25, boulevard du Jeu de Paume, au rez-de-chaussée de l'immeuble Renaissance, dont la commercialisation (16 appartements) démarrera en mars prochain. La 2e boutique sera parisienne, au cours du 1e trimestre 2017, dans un quartier encore non défini.

« Nous souhaitons préempter la position d'acteur précurseur sur ce business model de l'immobilier historique, où nous sommes encore les seuls. Nos concurrents sont souvent en B to B, presque en 100 % défiscalisation, alors que nous vendons à plus de 50 % à des propriétaires occupants. »

20 M€ de chiffre d'affaires attendus en 2016

« Nos programmes font maximum 15 à 20 logements, rappelle le jeune dirigeant. Nous travaillons sur immobilier historique, avec un profil d'immeubles particulier, des emplacements de premier ordre, du prestige et un cachet important. La demande est forte sur ce marché, nous n'avons donc que très peu de stock. En 2015, nous aurions pu vendre le double de programmes. »

Le groupe immobilier vise un profil clients en CSP ++, de 45 ans d'âge moyens (25 % ont entre 22 et 35 ans), adeptes d'une vie en centre ville.

« Cela correspond à une évolution sociétale de repli vers les centres villes. Notre positionnement prix est à + 60 % du prix du marché de la ville, soit 5 000 €/m2 en moyenne. »

En 2015, le volume des ventes était de 50 appartements, et devrait être de 90 en 2016, pour un chiffre d'affaires attendu de 20 M€. Le groupe compte 8 salariés et devrait monter à 9 d'ici la fin du 1er trimestre.

Outre la commercialisation du programme Renaissance, le groupe Haussmann annonce la livraison des programmes Parc Saint-Roch (13 logements dans le quartier Rondelet) en mars, Carré Haussmann (17 logements face à la gare) en juin, Beaumarchais (11 logements place Carnot) en août. Par ailleurs, les travaux du programme Pavillon Premier (12 logements, place Albert 1e) démarreront en mars.

Cécile Chaigneau

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 30/01/2020 à 18:36
Signaler
Certaine personnes attendent d'entrer dans leur logement dont la livraison était prévue il y a 3 ans. Ce groupe est-il fiable ?

à écrit le 30/01/2020 à 18:36
Signaler
Certaine personnes attendent d'entrer dans leur logement dont la livraison était prévue il y a 3 ans. Ce groupe est-il fiable ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.