ICC : Montpellier plus compétitive que Los Angeles, Vancouver et Londres ?

 |   |  625  mots
L'étude porte sur le potentiel d'attractivité de la filière animation locale, qui représente plus de 2 000 emplois
L'étude porte sur le potentiel d'attractivité de la filière animation locale, qui représente plus de 2 000 emplois (Crédits : In Efecto)
Un club formé de professionnels montpelliérains des industries créatives (think tank, écoles, studios, éditeurs), a comparé les coûts de production d'un long métrage d'animation entre plusieurs métropoles en pointe sur le sujet. Selon cette étude, Montpellier serait plus compétitive que Los Angeles, Vancouver et Londres.

Actif depuis quelques mois et réunissant des écoles (ESMA, ArtFx, etc.), des entreprises (Isotropix, Aiko Digital, Mesclado, Choosit, Dwarf, Les Fées Spéciales, etc.) ainsi que l'IDATE DigiWorld, le think tank européen de l'économie numérique (basé à Clapiers), un club réunissant des professionnels des industries culturelles et créatives (ICC) vient de réaliser une étude comparant la compétitivité de quatre métropoles mondiales en matière de cinéma d'animation : Montpellier, Los Angeles, Vancouver et Londres.

Conduite par Mesclado et l'IDATE pour le compte de Montpellier Méditerranée Métropole, l'étude compare les coûts de production hypothétique d'un film de 80 minutes, dont la réalisation mobiliserait 100 créatifs, réalisant l'ensemble des étapes (pré-production, production, post-production, mastering, distribution) sur un plateau de 3 000 m2. L'étude est assortie d'autres paramètres, telles que l'expérience professionnelle des créatifs (5 à 10 ans), le recours aux travailleurs freelance (70 %), le sourcing local (50 %), la date de démarrage de la production pour une durée d'un an (décembre 2018)...

Montpellier plus compétitive dans tous les cas

Les résultats de l'étude, intégrant aussi les systèmes d'aide et de crédits d'impôt en vigueur dans chaque pays, montrent que la production d'un tel film à Montpellier se monterait à 6,2 M€. Par comparaison, la même production se chiffrerait à 7 M€ à Vancouver, à 7,7 M€ à Londres et à 10,8 M€ à Los Angeles.

"Montpellier est 43 % plus économique que Los Angeles. Elle est 19 % plus économique que Londres, qui dispose d'un crédit d'impôt garanti, mais dont les autres aides et la capacité à retenir ses équipes de créatifs seront compromises par le Brexit. Montpellier est aussi 12 % plus économique que Vancouver, qui n'a aucune aide garantie. Elle bénéficie aussi d'un coût de la vie de 18 % inférieur à Vancouver", indique le document.

Une dynamique à consolider

La publication de cette étude intervient alors que la dynamique des ICC est en forte croissance à Montpellier en 2019. La Cité Créative, le futur quartier dédié à cette industrie en cours de construction sur le site de l'ex-EAI, a vu coup sur coup se tenir l'inauguration de la Halle Tropisme, en janvier, et la première pierre du campus créatif de l'ESMA, en avril. Au même moment se déroule, du 13 au 18 avril, la deuxième édition du festival Montpellier Industries Créatives (MICC), qui intègre une cinquantaine d'événements à destination des professionnels du secteur et du grand public.

"Beaucoup d'acteurs pensaient que Montpellier jouit d'un tel niveau d'attractivité, mais il n'y avait jamais eu d'étude factuelle pour le mesurer. Oui, il y a bien un intérêt à installer la production d'une série ou d'un film d'animation à Montpellier sur un prérequis indispensable : pour qu'une multinationale franchisse le pas, elle devra avoir une idée précise de son business model, à la fois par rapport à ce qu'elle dépensera et ce qu'elle touchera en crédit d'impôt", commente François Abbe, fondateur de Mesclado.

Lors de la première pierre de l'ESMA, Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la Métropole, s'était félicité de la dynamique des ICC, en cours de cristallisation à la Cité Créative et ailleurs sur le territoire - déjà dans une idée de performance par rapport aux autres grands pôles mondiaux des industries créatives.

"La Cité Créative va nous repérer mondialement. Renforcée par l'installation d'entreprises, par les expérimentations d'économie sociale en cours, par la programmation culturelle et musicale à venir, par son potentiel d'innovation, elle s'affirmera comme un lieu de mixité et d'innovation au quotidien, à l'instar de Paris, Londres ou Berlin. Elle nous classera dans le concert des villes qui comptent", déclare-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :