Nosibay redouble d'ambition à l'export sur 2016

 |   |  315  mots
Laurent Taton, P-dg de Nosibay, veut piloter le déploiement mondial de la société depuis Pérols.
Laurent Taton, P-dg de Nosibay, veut piloter le déploiement mondial de la société depuis Pérols. (Crédits : Edouard Hannoteaux)
Nosibay a ouvert sa 1e implantation au Mexique, le 17 novembre, avant le Brésil début 2016. Visant 4 marchés export supplémentaires l'an prochain, la société (recommandation sur internet) pilotera tout depuis Pérols (34), où ses effectifs devraient doubler en deux ans.

Après l'Europe et les États-Unis, Nosibay met le cap au Mexique, où elle a ouvert son premier bureau, le 17 novembre. Pour la société conceptrice d'applications de recommandation sur internet, il s'agit d'une première incursion en Amérique latine, avant une deuxième implantation prévue au Brésil au début 2016.

12 marchés à l'export en 2016

En plus de ces deux installations, Nosibay prévoit de s'implanter dans quatre pays supplémentaires en 2016, portant de six à douze le nombre de ses marchés à l'export en un an. L'international représente environ 80 % de son activité (chiffre d'affaires 2014 : 2,6 M€ ; prévisionnel 2015 : 3,5 M€).

"Nous allons partout où le e-commerce se développe fortement, résume Laurent Taton, P-dg de Nosibay. Le Brésil est devenu un vrai eldorado, avec des CSP+ plus nombreuses qu'en France, et un goût prononcé pour les nouvelles technologies."

Par ailleurs, Nosibay continue à progresser sur ses marchés historiques. La France représente deux millions d'utilisateurs à elle seule (sur six au total), et les perspectives s'annoncent positives outre-Atlantique : "Nous rattraperons sous peu le marché français, car le potentiel est énorme", juge Laurent Taton.

Intégration du Big Data

Parallèlement, et profitant d'un effort soutenu en R&D (6 M€ en dix ans), Nosibay finalise le lancement de nouveaux produits, intégrant des briques de Big Data pour affiner son système de recommandations.

"Notre ambition est de nous positionner comme une agence spécialisée dans la recommandation et la monétisation, poursuit Laurent Taton. Nous développons des produits plus automatisés grâce au Big Data, que nous allons déployer sur toutes les plates-formes : PC, Mac ou mobiles."

Selon Laurent Taton, la société entend piloter tous ces développements depuis Pérols (34), où se trouve son siège. Ses effectifs (sept nationalités représentées) devraient bondir de 25 à 50 ou 60 salariés en deux ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :