Septeo absorbe Legal Suite : naissance d'un géant des LegalTech

 |   |  415  mots
Philippe Rivière, cofondateur de Septeo aux côtés de Jean-Luc Boixel
Philippe Rivière, cofondateur de Septeo aux côtés de Jean-Luc Boixel (Crédits : Edouard Hannoteaux)
L'Héraultais Septeo a annoncé, le 16 janvier, qu'il acquiert l'entreprise parisienne Legal Suite. Le nouvel ensemble dépassera les 1 000 salariés en 2018, s'imposant comme un nouveau poids lourd des technologies juridiques. Le groupe cofondé par Philippe Rivière vise désormais le top 10 des éditeurs de logiciels français.

Groupe cofondé par Philippe Rivière et Jean-Luc Boixel et basé à Pérols (34), Septeo annonce qu'il vient de racheter la société parisienne Legal Suite (CA 2016 : 10 M€, 85 salariés). L'opération (montant non communiqué) s'explique, d'une part, par la complémentarité de leurs activités : Septeo propose des produits destinés aux notaires, avocats ou professionnels de l'immobilier au travers de ses 14 filiales (dont Genapi, Secib, SPI, etc.), tandis que Legal Suite développe des logiciels couvrant l'ensemble des directions juridiques (contrats, conseil, contentieux, baux et immobilier...).

Un nouveau géant des LegalTech

Avec Legal Suite devenant donc une marque du groupe Septeo (le cofondateur Thierry Mallat reste actionnaire minoritaire), le nouvel ensemble emploiera plus de 1 000 collaborateurs en 2018, pour un chiffre d'affaires annoncé à 130 M€. Il s'impose d'emblée comme un nouveau leader du secteur des "legal technologies" (LegalTech), avec 11 000 clients et 122 000 utilisateurs de leur gamme commune dans le monde.

Les synergies espérées se se situent dans la R&D (120 ingénieurs employés au total). Des pistes sont évoquées dans l'implémentation de nouvelles technologies au savoir-faire des deux entreprises, telles que la Blockchain et l'intelligence artificielle.

D'autres bonds de croissance à venir

D'autre part, le rapprochement de Septeo et Legal Suite devrait consolider et renforcer le rayonnement international du nouvel ensemble.

"Par ce rapprochement, et au travers de Legal Suite, Septeo renforce sa présence dans les technologies juridiques, en s'ouvrant à la fois au marché des grandes entreprises et à l'international", annonce Jean-Luc Boixel.

"L'expertise de Legal Suite est reconnue à l'échelle internationale puisque la société, qui réalise plus de 30 % de son activité à l'international, a intégré en 2013 le « Magic Quadrant » du cabinet Gartner (étude de référence sur les plates-formes de data sciences, NDLR) dans la catégorie Enterprise Legal Management", rajoute Patrick Deleau, fondateur de Legal Suite.

Et la croissance de Septeo devrait se poursuivre vers d'autres sommets. Tout en rappelant la stratégie suivie par le groupe héraultais depuis sa création en 1994 et confirmée avec l'acquisition de Legal Suite - "une croissance organique basée sur l'excellence au service des clients du groupe et des opérations de croissance externes ciblées" -, Philippe Rivière affiche déjà d'autres ambitions : "Entrer dans le top 10 des éditeurs français de logiciels d'ici quatre ans".

Septeo finalise la construction d'un nouveau site de 10 000 m2 (investissement : 15 M€), livrable en mai 2018. Le groupe a été lauréat du prix Coup de coeur des Grands Prix Objectif 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :