Vacalians Group crée la marque Tohapi

 |   |  508  mots
(Crédits : Promeo)
Olivier Ganivenq, président de Vacalians Group, a lancé, le 5 novembre, lors du salon SETT à Montpellier, la nouvelle marque-ombrelle qui rassemble toute l’offre camping du groupe. Tohapi joue la carte de la proximité et de la convivialité.

Tohapi. C'est la nouvelle bannière qui rassemble désormais Village Center et Vacances Directes, les deux marques de Vacalians Group, leader européen de l'hôtellerie de plein air (filiale du Sétois Proméo), respectivement spécialisées dans l'hébergement de loisirs et l'exploitation de mobil-home.

L'annonce a été faite mercredi 5 novembre, dans le cadre du Salon européen des équipements et techniques du tourisme (SETT) qui se tient au Parc des expositions de Montpellier jusqu'au 6 novembre.

La consonance du nom sonne un peu avec malice. À l'étranger, les anglo-saxons prononceront « too happy » : le jeu de mot est volontaire.

« Ce nom est la contraction de "to be happy", déclare Olivier Ganivenq, le président du directoire de Vacalians Group. Nous évoluons mais nous respectons tout ce qui est à l'origine du camping, à savoir la convivialité, le partage, la liberté, le plaisir. »

La marque-ombrelle se décline d'ores et déjà en trois segments afin de toucher un large public : Tohapi Privilège, Tohapi Malin et Tohapi Découverte.

« Les campings de la gamme Privilège (300 à 1 200 € la semaine selon la saison, NDLR) offriront notamment des services aux clients, comme une conciergerie, une billetterie, du baby-sitting, un service médical », précise Olivier Ganivenq.

Derrière l'enseigne Tohapi, l'offre rassemble 200 destinations en France, Italie et Espagne, dont 43 qui sont la propriété de Vacalians Group. Soit 21 000 emplacements, dont près de 15 000 mobil-homes.

« Notre objectif est de monter à 300-350 destinations à horizon de 4 ou 5 ans », annonce Olivier Ganivenq.

2,5 M€ de communication

Une grande campagne de communication va accompagner la naissance de cette nouvelle marque dans les médias grand public et à la télévision. Elle démarrera en janvier prochain et s'étalera jusqu'à la fin de la saison 2015. Soit quelque 2,5 M€, incluant la signalétique de tous les campings et la mascotte Topi, créée pour l'occasion et qui fera le tour des établissements durant la haute saison.

« Nous investissons 4 M€ en marketing chaque année, ajoute Olivier Ganivenq. Ce qui nous permet de conserver une bonne place sur le marché qui, d'une manière générale, stagne, quand nous, nous réalisons une progression de 8 % du chiffre d'affaires en hébergements. »

Vacalians Group, dont les campings ont accueilli plus d'un million de vacanciers en 2014, a réalisé un chiffre d'affaires de 115 M€ en 2014 (110 M€ en 2013), et emploie 600 ETP (350 CDI et jusqu'à 1 500 personnes en haute saison). Le président annonce l'arrivée de 20 à 30 personnes chaque année.

Une partie du chiffre d'affaires (environ 10 %) se réalise sur la vente de mobil-home.

« Nous avons réalisé 550 ventes en 2014, à un prix qui varie entre 12 000 et 45 000 € par mobil-home. Nous observons qu'il y a une vraie demande péri-urbaine, pour des gens qui souhaitent pouvoir aller y passer un week-end de temps en temps, se mettre au vert. »

Le groupe annonce également travailler les « ailes de saison », à savoir les périodes hors saison haute. Trois ou quatre partenariats seront prochainement signés avec des prestataires hollandais, anglais ou italiens pour développer le marché de la clientèle étrangère.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2017 à 15:09 :
Bonjour
La vente de mobile home, oui, mais au prix de propriétaires trompés. Ex : un mobile home acheté cette année de millésime 2009 est vendu 21700€ sur un camping privilège. Il sera reprit l'année prochaine par TOHAPI, si le propriétaire souhaite vendre, 50% de la valeur de l'argus soit environs 4000€. Car le groupe de veux plus de mobil home de plus de 8 ans sur le camping privilège. soit une perte de 16700e cela fait chère les vacances en bord de mer.
Sans compter les 7000e de loyer.
a écrit le 19/01/2015 à 21:40 :
Même pas informes du changement
a écrit le 07/11/2014 à 10:40 :
nous sommes proprietaire d'un mobilhome au camping des 7 fonts et nous etonnés que village center ne nous aient pas prévenus ,on se pose des questions ? le loyer du terrain va
t-il augmente car il y a deja pas mal de disparités sur la surface des terrains qui vont du simple au triple pour le meme prix de location ce qui deja n est pas normal??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :