Le CHU de Montpellier investit dans la start-up Medxcell Science

 |   |  615  mots
Les initiateurs de MedXCell Science SAS: les Prof. C. Jorgensen et J. De Vos, la Dr D. Noël, le CHU de Montpellier et MedXCell SA.
Les initiateurs de MedXCell Science SAS: les Prof. C. Jorgensen et J. De Vos, la Dr D. Noël, le CHU de Montpellier et MedXCell SA. (Crédits : CHU Montpellier)
Le CHU de Montpellier vient d’entrer au capital de Medxcell Science SAS, start-up visant à démocratiser des traitements de pointe faiblement invasifs aux capacités régénératrices. Une prise de participation inédite en faveur du développement de la médecine de demain.

Le CHU de Montpellier a signé, mardi 28 août, sa prise de participation, à hauteur de 40 %, au capital de la start-up Medxcell Science SAS. C'est une première pour l'établissement héraultais qui exploite déjà des brevets et travaille en lien avec des partenaires privés mais n'avait jamais été, auparavant, acteur d'une société.

« Depuis 2016, un décret autorise les CHU à prendre des participations dans une start- up, explique Emilie Barde, directrice de la Recherche et de l'Innovation au sein du CHU. L'idée n'est pas de nous transformer en financeur d'entreprises, ce n'est pas notre cœur de métier. En revanche, cette modalité nous a paru intéressante pour nous positionner sur le volet scientifique et être facilitateur dans le fonctionnement (mise à disposition des techniciens, locaux...NDLR). »

20 ans de recherche clinique

Dédiée au développement et à la mise sur le marché de thérapies cellulaires innovantes ciblant les maladies ostéo-articulaires de type arthroses, la nouvelle start-up vient valoriser la recherche clinique du professeur Christian Jorgensen. Depuis des années, le directeur de l'IRMB (Institut de recherche de médecine régénératrice et de biothérapie, créé à...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :