Vogo surfe sur la vague de la Sport Tech asiatique

 |   |  471  mots
Vogo a accompagné 20 disciplines sportives depuis 2013
Vogo a accompagné 20 disciplines sportives depuis 2013
Vogo, spécialiste du Smart Stadium, vient de signer un accord de distribution avec le Chinois Lansen Sports and Communications, qui lui permettra de rayonner aussi sur Hong Kong, Taiwan et Macao. La start-up montpelliéraine mise sur la multiplication d'événements sportifs majeurs en Asie d'ici 2022 pour gagner en visibilité mondiale.

La start-up montpelliéraine Vogo annonce qu'elle vient de signer un accord de partenariat avec le groupe Lansen Sports and Communications, afin de distribuer son application Vogo Sport en Chine, à Hong Kong, Taiwan et Macao. Ce produit, diffusé gratuitement et visant à enrichir l'expérience des fans dans les stades, arenas et événements outdoor, permet aux spectateurs d'accéder via leur smartphones ou tablettes aux prises de vue des différentes caméras filmant l'événement.

Le boom de la Sport Tech en Asie

Avec cet accord, Vogo prend pied en Chine, où le gouvernement a fait du sport une priorité nationale de développement économique : le pays affiche 3 000 événements sportifs par an sur le plan national (affluence moyenne : 10 000 personnes) et 17 000 dans les provinces chinoises (5 000 participants en moyenne). Pour le marché japonais, Vogo a déjà signé, en 2017, un accord de distribution avec Panasonic.

"Cet accord complète notre positionnement sur le marché asiatique, qui va connaître une suite de grands évènement sportifs après les JO d'hiver de PyeongChang (en Corée du Sud, NDLR) de février dernier : la Coupe du monde de rugby au Japon en 2019, les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, et les JO d'hiver de Pékin en 2022. Ce calendrier nous permet de prospecter et ainsi de gagner en visibilité internationale", analyse Christophe Carniel, CEO de Vogo.

Preuve de l'engouement asiatique pour les innovations de type Sport Tech, Vogo Sport sera notamment intégrée par Lansen Sports and Communications à l'application du stade olympique de Pékin, le Bird Nest Stadium. "La Chine est de plus en plus active dans la Sport Tech et investit sensiblement dans l'enrichissement de l'expérience des fans : le Bird Nest Stadium est, à ce titre, un des stades les plus avancés au monde", souligne Christophe Carniel.

Direction l'Amérique

En Europe, Vogo est déjà présente au Royaume-Uni, au Bénélux, en Italie ou en Espagne en plus du marché national. Son développement à l'export représente "au moins un tiers de l'activité" (CA 2017 : 1 M€).

Dans les prochains mois, Vogo planche sur son déploiement en Amérique du Nord et du Sud. Hors marché français, la start-up procède avec le même modus operandi en privilégiant des accords "avec un partenaire, distributeur ou intégrateur".

"En terme de diversification, nous avançons sur des produits conçus pour les concerts, la mode ou l'opéra, dont un en cours actuellement en Allemagne. Nous avons aussi de bonnes perspectives dans l'e-sport, qui repose sur un modèle semblable au reste", conclut Christophe Carniel.

Depuis sa création en 2013, Vogo (20 salariés) a accompagné 20 disciplines sportives et couvert 400 événements dans le monde au 31 décembre 2017, dont 300 sur la dernière année. Elle prévoit de dépasser les 500 events en 2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :