Le projet du Conservatoire à rayonnement régional dévoilé

 |   |  847  mots
Le futur Conservatoire à rayonnement régional de Montpellier sera livré en 2020, sur le site de l'ancienne maternité Grasset, dans le quartier Boutonnet.
Le futur Conservatoire à rayonnement régional de Montpellier sera livré en 2020, sur le site de l'ancienne maternité Grasset, dans le quartier Boutonnet. (Crédits : Architecture-Studio)
Le 6 décembre, Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la Métropole, a présenté le futur Conservatoire à rayonnement régional de Montpellier Méditerranée Métropole, qui sera érigé sur la friche urbaine de la maternité Grasset à l'horizon 2020. Un investissement de 41,6 M€ hors acquisitions.

En septembre 2020, les élèves du Conservatoire de Montpellier Méditerranée Métropole feront leur rentrée dans un espace flambant neuf, aménagé en plein cœur du quartier Boutonnet, sur l'emplacement de l'ancienne maternité Grasset. Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la Métropole, a fait la présentation du futur établissement le 6 décembre.

C'est donc un projet de réhabilitation urbaine, avec une desserte tramway déjà existante, qui a été choisi pour installer le Conservatoire à rayonnement régional (CRR), ainsi labellisé depuis 2007.

« Certains l'avaient imaginé sur l'ex-EAI (sous la mandature d'Hélène Mandroux, NDLR), mais la ville durable, c'est la reconquête des friches urbaines, c'est donner une 2e vie publique à des établissements publics désaffectés, déclare Philippe Saurel. Comme nous le ferons pour le MoCo (futur centre d'art contemporain, NDLR) dans l'Hôtel Montcalm, ou pour les archives municipales sur le site des anciennes archives départementales. »

L'acoustique, préoccupation majeure

La réhabilitation et l'extension de l'ancienne maternité Grasset, propriété de la Métropole depuis son rachat au CHRU le 30 octobre dernier (2,5 M€), ont été confiées au groupement Architecture-Studio (Paris) / MDR (Montpellier) suite à une mise en concurrence.

Le projet prévoit de conserver une partie des anciens bâtiments, où seront hébergés les services administratifs et le centre de ressources, et de lui adjoindre un bâtiment résolument moderne, en verre.

« Je suis allé à Aubervilliers et Aix-en-Provence pour visiter leur conservatoire, et nous avons mis à plat les erreurs qui avaient été commises et qu'il ne fallait pas reproduire », rassure Bernard Travier, vice-président M3M, délégué à la culture.

La partie neuve du Conservatoire sera équipée de 13 salles de formation musicale, 57 salles d'enseignement, 10 salles de pratiques collectives, 7 studios de danse, 1 studio dédié au théâtre, un autre à l'éveil corporel, et un auditorium de 400 places.

« Le conservatoire est conçu comme un village vertical aux volumes parsemés de patios, de terrasses et de jardins suspendus, précise Alain Bretagnolles chez Architecture-Studio. Quant à l'acoustique, c'est une préoccupation majeure du projet, mais Architecture-Studio a réalisé le grand auditorium de Radio France, donc nous savons faire ! »

Début des travaux en 2018

Le Conservatoire, qui s'étendra sur 9 735 m2, représentera un investissement de 41,6 M€ (hors acquisition), dont 36,25 M€ financés par la Métropole de Montpellier, 2,4 M€ par l'État, 2,4 M€ par la Région Occitanie et 550 000 € de subventions diverses.

« La Région n'était pas obligée de participer, je la remercie, et je souhaite que cette coopération s'installe sur l'ensemble des projets menées par la Ville et la Métropole », commente Philippe Saurel, qui remercie également l'État.

La pose de la 1e pierre aura lieu le 21 décembre - « en musique », précise Philippe Saurel -, et les travaux démarreront au 2e semestre 2018, pour une livraison en janvier 2020 et une ouverture en septembre 2020.

2 200 élèves à terme

La relocalisation du conservatoire s'accompagne d'un projet d'établissement ambitieux.

« Pendant trente ans, le conservatoire a été qualifié pour amener les élèves à un niveau professionnel, souligne Patrick Pouget, directeur du Conservatoire. Aujourd'hui, il faut maintenir ce niveau d'exigence qui fait notre attractivité mais aussi s'ouvrir à d'autres publics issus d'autres quartiers, ce qui n'avait jamais été fait... Nous lançons le projet d'établissement 2017-2026, suivant trois axes majeurs. Cet équipement doit être ancré sur son territoire et se positionner comme une valeur ajoutée aux autres structures qui fonctionnent très bien par ailleurs. Le CRR doit aussi s'impliquer davantage dans l'enseignement supérieur. Enfin, il doit s'ouvrir à de nouveaux publics, via le programme Demos (Dispositif d'Education Musicale et Orchestrale à vocation Sociale, NDLR). »

Le CRR permettra d'accueillir dans de meilleures conditions de nouvelles disciplines comme la danse jazz et l'art dramatique, ouvertes dès cette année mais en petits nombres d'élèves. À terme, le CRR pourra accueillir 2 200 élèves, contre 1 546 aujourd'hui.

« Le conservatoire travaillera avec les annexes de Castries et Cournonterral et avec l'ensemble des écoles de musique des 31 communes de la Métropole », ajoute Philippe Saurel.

Du fait de ce développement, des emplois seront créés mais l'élu ne précise pas combien : « Nous embaucherons le personnel utile dans la mesure des budgets qui nous seront alloués. Nous gérerons avec le minimum de dépenses complémentaires ».

« Capitale européenne de la culture »

Le projet du CRR est présenté comme l'un des trois projets culturels phares de la mandature en cours, avec le projet du MoCo et l'installation des archives municipales et métropolitaines dans l'ancien bâtiment des archives départementales.

Il devrait venir renforcer le rayonnement de Montpellier, dynamisant notamment la candidature de la ville au titre de « Capitale européenne de la culture ». Le maire rappelle que le dossier doit être prêt pour 2022 et que les épreuves commenceront en 2018.

Le site de l'actuel conservatoire, place Sainte-Anne, accueillera une maison de quartier - « il n'y en a pas dans l'hyper centre », rappelle Philippe Saurel - ainsi qu'un poste de police municipale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :