Urbasolar recrute 100 personnes pour booster son développement en Europe

L’entreprise montpelliéraine Urbasolar, spécialiste du solaire photovoltaïque racheté par le Suisse Axpo en 2019, va recruter 100 personnes dans les douze prochains mois. Une dynamique impulsée pour accompagner les 850 MW de puissance que le groupe veut installer dans les deux années qui viennent en Europe.
Cécile Chaigneau

3 mn

A Toulouse, Urbasolar a installé a installé la plus grande centrale solaire de France en milieu urbain sur l’ancienne friche industrielle du site AZF, d’une puissance de 15 MWc et produisant chaque année 19.350 MWh, soit la consommation annuelle de 4.100 foyers.
A Toulouse, Urbasolar a installé a installé la plus grande centrale solaire de France en milieu urbain sur l’ancienne friche industrielle du site AZF, d’une puissance de 15 MWc et produisant chaque année 19.350 MWh, soit la consommation annuelle de 4.100 foyers. (Crédits : Urbasolar)

Filiale de l'électricien suisse AXPO depuis l'été 2019, l'entreprise montpelliéraine Urbasolar propose une offre clés en mains de production et fourniture d'électricité photovoltaïque. Elle annonce un chiffre d'affaires 2020-2021 (au 30 avril 2021) de 222 millions d'euros (hors vente d'électricité). « Les chiffres seront consolidés en septembre prochain », précise Stéphanie Andrieu, cofondatrice et DG d'Urbasolar.

Lire aussi 5 mnQuelle stratégie pour le montpelliérain Urbasolar, racheté par Axpo ?

Alors qu'elle compte aujourd'hui 300 salariés en France et à l'étranger (siège à Montpellier avec 220 salariés, et filiales à Paris, Toulouse, Nantes, Bordeaux, Aix-en-Provence, Vichy, La Réunion, Pointe-à-Pitre, Dakar, au Kazakhstan, à Ouagadougou et à Manille), l'entreprise annonce le 9 juillet un plan de recrutement d'une centaine de personnes dans les douze prochains mois.

« Sur les douze derniers mois, nous avons déjà intégré 100 personnes, souligne Stéphanie Andrieu. Nous avons renforcé les équipes RH, d'accueil et de formation. Sur les 100 à venir, la moitié d'entre eux seront à Montpellier. Nous avons vocation à être 450 en 2024. »

Des arguments d'attractivité

Encore davantage tourné vers l'Europe depuis son rachat par Axpo, le groupe recrute dans tous les domaines :  ingénierie, R&D, technologies de l'information, prospection, développement, juridique ou finance, en France, mais aussi en Italie et en Espagne.

« Aujourd'hui, nous avons une puissance installée de 850 MW, et nous ferons quasiment 850 MW supplémentaires sur les 24 prochains mois (sans se prononcer sur les projets récemment décrochés, NDLR), d'où nos besoins en recrutements, indique la DG. A partir de 2022-2023, 50% de notre puissance installée sera en Europe. Nous bénéficions de la dynamique Axpo en termes de moyens déployés, et de la dynamique de développement des équipes d'Urbasolar. »

L'entreprise aligne les signaux positifs pour booster son attractivité : formation et plan de carrière, opportunités de carrière internationale, avantages salariés,... Stéphanie Andrieu se défend pourtant de toute difficulté à recruter : « Sur le secteur, il est probable que ce soit difficile de trouver des talents, mais chez Urbasolar, on ne le vit pas comme ça, on a toujours eu un positionnement atypique avec de l'expertise, de l'innovation. Et très peu de turn-over dans les services métiers de prospection, développement, urbanisme, construction, exploitation, etc. La possibilité d'une carrière à l'international, c'est nouveau, nous formons nos salariés pour ensuite les envoyer à l'international ».

« Nous avons toute latitude pour le développement »

Compte tenu de la croissance des effectifs, et comme elle l'avait annoncé en 2019, Urbasolar a déposé (et obtenu en 2020) un permis de construire des espaces de travail sur les toits-terrasses de son bâtiment au Millénaire.

« Les travaux seront finis en septembre prochain, et nous allons gagner 25 à 30% de surfaces, indique Stéphanie Andrieu. Nous avons pris des locaux dans un autre bâtiment du quartier et nous recherchons activement d'autres bâtiments dans la zone. Nous avions commencé le home-office et le télétravail est reconduit. Ça marche très bien et dans cette configuration, nous devrions être tranquilles durant les trois prochaines années. »

En ce mois de juillet 2021, cela fera deux ans qu'Urbasolar a été racheté. Deux ans durant lesquels les deux cofondateurs Stéphanie Andrieu et Arnaud Mines s'étaient engagés à accompagner la transition.

« Nous avons envie d'amener le groupe au niveau européen, assure Stéphanie Andrieu. Nous nous entendons bien avec Axpo, nous sommes d'accord sur la stratégie, nous avons toute latitude pour le développement de l'entreprise, avec l'allocation des moyens nécessaires. Alors on continue ! »

Cécile Chaigneau

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.