Deinove recrute Alexis Rideau, nouveau DG délégué

 |   |  727  mots
Alexis Rideau est le nouveau directeur général délégué de Deinove.
Alexis Rideau est le nouveau directeur général délégué de Deinove. (Crédits : Deinove)
Deinove, société montpelliéraine de biotechnologie développant des antibiotiques novateurs et des actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, annonce la nomination d’Alexis Rideau en qualité de directeur général délégué à compter du 1er mai 2020. Son ambition : renforcer sa stratégie d’innovation et de partenariats.

Alexis Rideau vient d'être nommé directeur général délégué de Deinove et a pris ses fonctions le 1e mai. Il remplace Emmanuel Petiot, qui avait démissionné en décembre 2019. Charles Woler, le président du Conseil d'administration, avait alors été nommé directeur général à titre provisoire à compter du 1er janvier 2020.

Spécialisée dans « l'innovation radicale » afin de développer des antibiotiques novateurs et des actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, l'entreprise montpelliéraine de biotechnologie Deinove est cotée sur Euronext Growth Paris et emploie 60 collaborateurs.

Deinove a ainsi développé une expertise exhaustive dans le domaine des bactéries rares pour en révéler les possibilités et leur faire produire à l'échelle industrielle des molécules biosourcées aux activités d'intérêt. A cette fin, la biotech constitue et documente depuis sa création une réserve de diversité biologique qu'elle exploite grâce à une plateforme technologique unique en Europe.

Renforcer la stratégie d'innovation

Alexis Rideau est titulaire d'un doctorat en biologie moléculaire et cellulaire (Université de Cambridge, Angleterre), d'un Magistère européen de génétique et D.E.A de génétique cellulaire et moléculaire (Université Paris Diderot et Sorbonne Université), ainsi que d'un MBA en management international (ESCP Europe).

Avant de rejoindre Deinove, Alexis Rideau était en charge du développement des relations industrielles et de la coordination de l'équipe de partenariats stratégiques de BIOASTER (Lyon et Paris), Institut de recherche technologique en microbiologie, spécialisé dans la conception et l'utilisation d'innovations technologiques dans le domaine de la microbiologie, destinées à accélérer le développement de produits industriels médicaux et nutritionnels en santé humaine et animale.

Auparavant, Alexis Rideau a exercé dans des entreprises évoluant dans les domaines de la technologie et de la santé, notamment dans l'accompagnement de créateurs d'entreprise, l'analyse sectorielle et la levée de fonds (Library House Ltd, Bionest Partners et Glaizer Group) et directement sur le terrain, dans la conquête de nouveaux marchés industriels (MorphoSys AG, Bio‐Rad Laboratories).

Selon le communiqué de Deinove, « il a été à l'origine de partenariats structurants, technologiquement et financièrement, avec des acteurs majeurs français et internationaux (Takeda Pharmaceuticals, Bio‐Rad Laboratories, bioMérieux, Boehringer Ingelheim, etc.), TPE et PME (Kaleido Biosciences Inc., Enterome, MaaT Pharma, LNC Therapeutics, Biofilm Pharma, etc.) et institutions académiques (INRAE MetaGenoPolis, Institut Pasteur, CNRS, etc.) ».

Au travers de ce recrutement, l'entreprise, affiche « l'ambition de renforcer la stratégie d'innovation et de partenariats de l'entreprise ».

« Son expertise scientifique et sa grande expérience des transferts technologiques et partenariats stratégiques sont des atouts pour valoriser les actifs scientifiques de Deinove auprès des partenaires actuels et futurs de la société », déclare Charles Woler.

4,6 M€ de financements sécurisés

Dans un communiqué du 29 avril dernier, Deinove annonçait ses résultats annuels 2019 et les perspectives 2020, notamment au regard de la crise liée au Covid-19.

« Dans les activités antibiotiques, l'essai clinique de Phase II testant DNV3837 (son candidat‐antibiotique le plus avancé, NDLR) dans les infections gastro-intestinales sévères à Clostridioides difficile est toujours en cours. La situation sanitaire aux États‐Unis pourrait certes avoir un impact sur la poursuite de l'essai dans les délais prévus, sachant qu'à ce jour un des sites cliniques très concerné par les patients Covid‐19 n'est plus en mesure dans cette période d'inclure de nouveaux patients. »

L'entreprise annonce que « la direction financière étudie toutes les mesures permettant de préserver et de renforcer la trésorerie. Depuis début mars 2020, Deinove a ainsi sécurisé 4,6 M€ de financement ».

Dans ce contexte, le Conseil d'administration déclare avoir défini trois grands objectifs : « générer des revenus par la commercialisation des ingrédients cosmétiques, faire avancer le programme DNV3837 vers une Phase III et un possible contrat de licence, et maîtriser les charges d'exploitation pour conserver des marges de manœuvre financières ».

« Dans la configuration actuelle de ses projets, le groupe considère qu'il dispose des ressources lui permettant de financer ses activités jusqu'au début du 2nd trimestre 2021, ce notamment en poursuivant l'utilisation de la ligne de financement par voie d'émission d'obligations convertibles en actions mise en place en juillet 2019. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :