Viticulture : Moncigale passe dans le giron du Bourguignon Boisset

 |  | 505 mots
Lecture 3 min.
La société de négoce embouteilleur Moncigale, basée à Beaucaire (30), s'approvisionne pour partie en Languedoc, mais également en Provence.
La société de négoce embouteilleur Moncigale, basée à Beaucaire (30), s'approvisionne pour partie en Languedoc, mais également en Provence. (Crédits : DR)
Le groupe bourguignon Boisset rachète la société de négoce gardoise Moncigale avec pour objectif de relancer les marques phares de cette entreprise beaucairoise et d’accroître l’activité de son site de production, aujourd’hui sous-utilisé.

Après le rachat en 2011 de Fortant, maison sétoise fondée par la famille Skalli, le groupe Boisset met un autre pied en Languedoc avec le rachat de Moncigale, jusqu'ici propriété de Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS). Cette acquisition vient de recevoir le feu vert de l'autorité de la concurrence.

Basée à Beaucaire, Moncigale (chiffre d'affaires : 55 millions d'euros, 133 salariés) est une société de négoce embouteilleur qui s'approvisionne pour partie en Languedoc, mais également en Provence, les rosés représentant une part très significative de sa production.

« Cette acquisition nous ouvre les portes des rosés Provence, un marché en forte croissance tant en France qu'à l'international », se réjouit Jean-François Curie, directeur général du groupe Boisset.

Renforcer les deux marques leaders

Le groupe bourguignon souhaite conforter les deux marques leaders de l'entreprise beaucairoise : Moncigale, une gamme de rosés de rosé de Provence et Fruits and Wine, boisson à base de vin, lancée en 2010, qui a connu un très grand succès avec plus de 8 millions de cols commercialisés en 2013, avant de s'essouffler ces dernières années.

« Ces deux marques sont essentiellement commercialisées sur le marché français, et grâce à notre réseau à l'export, nous allons amorcer leur internationalisation », annonce Jean-François Curie.

Autre projet de Boisset : relancer deux autres gammes qui offrent un bon potentiel de développement : Terra Meridia en IGP pays d'Oc et Mistral Valley pour les AOP de la Vallée du Rhône.

Enfin pour les marques de distributeurs (MDD) qui représentent une très grosse partie de l'activité de Moncigale, Boisset entrevoit également de bonnes marges de progression : « Nous avons une bonne activité en MDD pour nos Beaujolais, Bourgogne et Côtes du Rhône, notamment dans les enseignes européennes. Nous allons nous appuyer sur ce réseau pour développer les MDD de Moncigale, qui pour le moment sont surtout présentes dans la GD française ».

Développer l'activité sur le site gardois

Moncigale dispose d'un important outil industriel sur son site de Beaucaire, avec des possibilités d'extension.

« Cet outil est sous-utilisé. Nous projetons de développer l'activité d'embouteillage sur le site grâce au développement des marques », poursuit le directeur.

Laurent Rueff, le directeur du site, est maintenu en place tout comme son équipe. Le service commercial et marketing sera renforcé en réponse à ces nouveaux objectifs commerciaux.

Boisset (chiffre d'affaires : 350 millions d'euros, 1.200 salariés dans le monde) est une société familiale indépendante créée en 1961 par Jean-Claude Boisset. Basée à Nuits-Saint-Georges, berceau de l'entreprise, la société bourguignonne s'est étendue au fil des années dans les terroirs voisins, Chablis, le Jura, le Beaujolais, le Rhône, le Languedoc-Roussillon, et américains, Napa Valley et Sonoma, avec des maisons de vin et des domaines (1.000 ha).

L'activité est majoritairement tournée vers l'international (65% des ventes), avec en tête les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Scandinavie et le Canada, la France restant le premier marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :