Comment Arterris poursuit sa diversification dans le légume

Avec le rachat de Massaferro et des ambitions dans la carotte, le groupe coopératif audois Arterris fait de la production de légumes un des fers de lance de sa diversification et de celle de ses adhérents.

3 mn

Arterris ambitionne de booster sa diversification dans la production de la carotte et cherche de nouveaux producteurs pour disposer d'une quarantaine d'hectares de cultures supplémentaires d'ici 2024.
Arterris ambitionne de booster sa diversification dans la production de la carotte et cherche de nouveaux producteurs pour disposer d'une quarantaine d'hectares de cultures supplémentaires d'ici 2024. (Crédits : DR)

C'est un spécialiste de la pomme de terre que s'est offert Arterris avec le rachat, annoncé le 28 octobre, de Massaferro. Entreprise familiale crée en 1899, installée à La Crau (Var), elle commercialise des pommes de terre primeur pour un chiffre d'affaires annuel de 23 millions d'euros.

« Nous nous appuyons sur une société qui possède déjà un réseau commercial et un savoir-faire reconnu depuis plusieurs générations dans la collecte, le lavage, le conditionnement de pommes de terre. Cela représente notamment un débouché commercial pour nos adhérents souhaitant se diversifier avec cette production », justifie Cédric Bonato, directeur des cultures spécialisées du groupe Arterris.

Entrant dans la stratégie de diversification du groupe audois, cette acquisition, dont le montant n'a pas été rendu public, conforte donc le pôle légume autour de Silvacane, la station de conditionnement de légumes de La Roque d'Anthéron (Bouches-du-Rhône) entrée dans le giron du groupe au moment de la fusion avec Sud-Céréales, en 2014.

Au-delà de la pomme de terre, Arterris a aussi de l'ambition dans la carotte et cherche de nouveaux producteurs pour disposer d'une quarantaine d'hectares de cultures supplémentaires d'ici 2024 afin d'alimenter la station de la Roque. Avant de voir plus grand.

Carottes primeurs

« Cette station conditionne actuellement déjà des carottes, mais aussi des navets et des radis noirs et est sous-exploitée au printemps », explique Louise Le Goallec, responsable technique des productions de légumes chez Arterris.

Le périmètre retenu - la Camargue, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse - offre dans certaines zones des terres suffisamment légères et chaudes, se réchauffant rapidement au printemps, pour espérer produire des carottes primeurs, en diversification de productions céréalières.

Pour accélérer le mouvement et faciliter le test, la coopérative s'est dotée du matériel spécifique à la production de carottes (semoirs, buteuses) qu'elle loue aux producteurs désireux de tenter l'expérience. Cible visée : les producteurs de céréales qui peuvent inclure la carotte dans leur rotation.

Cet intérêt pour la production de légumes n'est pas nouveau chez Arterris qui a aussi développé la production d'asperges autour d'une station de conditionnement à Bram (Aude) et fait des tests de production de carottes dans le Lauragais...

1.500 à 2.000 tonnes

« Si le pôle légume est très développé dans le sud-est, c'est une volonté du groupe que de redynamiser la production de légumes sur toute notre zone, depuis le Gers jusqu'au Rhône, explique Louise le Goallec. Nous expérimentons différentes cultures avec pour objectif que chacun de nos producteurs puisse avoir des opportunités de diversification. »

Ces surfaces de carottes supplémentaires développées dans le sud-est pourraient produire en 2024 entre 1.500 et 2.000 tonnes destinées au marché du frais et qui seront commercialisées par le groupement commercial Kultive, basé à Orléans.

Au cours de l'exercice 2019-2020, l'activité légumes frais a représenté pour Arterris un chiffre d'affaires de 28 millions d'euros - sur un chiffre d'affaires global dépassant légèrement un milliard d'euros - pour 20.000 tonnes commercialisées avec, en productions principales, la carotte (6.200 tonnes) et le concombre (4.800 tonnes).

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.