Le Cleantech Booster entre officiellement en action

 |   |  422  mots
Jean-Bernard Lévy, P-dg d'EDF, était en déplacement à Aramon le 26 septembre 2019 pour inaugurer l'accélérateur Cleantech Booster et la centrale photovoltaïque installés sur le site en reconversion de l'ancienne centrale thermique.
Jean-Bernard Lévy, P-dg d'EDF, était en déplacement à Aramon le 26 septembre 2019 pour inaugurer l'accélérateur Cleantech Booster et la centrale photovoltaïque installés sur le site en reconversion de l'ancienne centrale thermique. (Crédits : Thomas Tedesco)
La promotion de 11 entreprises accompagnées par l’accélérateur vient de faire sa rentrée dans ses locaux d’Aramon. Les locaux du Cleantech Booster étaient officiellement inaugurés le 26 septembre, en présence du P-dg d’EDF, Jean-Bernard Levy.

Lentement, la renaissance du site prend forme. Près de quatre ans après sa fermeture, le site industriel de la centrale électrique au fioul d'Aramon (30), exploité par EDF, accueille de nouvelles activités. Le P-dg d'EDF, Jean-Bernard Levy, est venu en personne les inaugurer le 26 septembre.

La raison ? Suite à la fermeture de la centrale, qui employait une centaine de personnes jusqu'en 2016, l'entreprise avait dû engager un plan de revitalisation s'inscrivant dans une logique de transition énergétique.

Ainsi, la réhabilitation de l'ex-centrale d'Aramon fait-elle partie des quatre premiers contrats de transition écologiques (CTE) signés entre les territoires et l'État.

Relation privilégiée avec les donneurs d'ordres

Outre l'inauguration sur site d'une centrale photovoltaïque au sol de 5MWc, pouvant couvrir la consommation électrique de 3 500 Gardois (Aramon compte 4 300 habitants), l'association Cleantech Vallée, regroupant entreprises, syndicats de branches et institutions, a également présenté la première promotion de 11 entreprises accueillies par son accélérateur Cleantech Booster.

Installés sur le site industriel, les locaux appelés "La Villa" comprennent des espaces de travail et de coworking pour ces sociétés qui seront donc accompagnées pendant 9 mois grâce à des programmes animés par les entreprises toulousaines My need my solutions et Spring Lab à raison de deux jours par mois, aux côtés d'experts.

"Nous souhaitons y confronter nos idées et aussi avoir une relation privilégiée avec les donneurs d'ordres (Orano, EDF et le CEA font notamment partie des membres fondateurs de la Cleantech Vallée, NDLR) pour co_construire, en confidentialité, nos projets", explique Laurence Sanguinetti-Julien, directrice générale d'EAI Ingénierie.

"Pour nous, il s'agit de confronter notre stratégie produit et service mais aussi de pouvoir tester cette offre avec les donneurs d'ordres pour, espérons-le, in fine contractualiser", aspire Philippe Junca, le dirigeant d'Alfileo.

La centrale thermique en déconstruction

Commentant l'arrivée de cette nouvelle promotion, Jean-Bernard Levy s'est félicité que "ces entreprises créent une dynamique tout à fait exceptionnelle pour un territoire qui jusqu'à présent ne s'était pas distingué dans ce domaine des Cleantech."

Le chantier de déconstruction de la centrale au fioul d'Aramon est en cours. 50 M€ sont consacrés à ce chantier. Actuellement, une immense citerne de fioul est en cours de destruction.

Jean-Bernard Levy note à cet égard que "96 % des déchets issus de la déconstruction de l'ancienne centrale thermique seront valorisés", avant de préciser que le parc photovoltaïque fraîchement inauguré doit être agrandi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2019 à 16:28 :
Des idées, de beaux discours des élus locaux mais peu de concret à part une petite centrale photovoltaïque.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :