Moonify marie crypto-monnaie et jeux vidéo

 |   |  530  mots
Loot.game est la nouvelle plate-forme de minage créée par Moonify
Loot.game est la nouvelle plate-forme de minage créée par Moonify (Crédits : Moonify)
Présente au salon Gamescom, qui se déroule du 22 au 25 août en Allemagne, Moonify dévoile une plate-forme permettant d'agréger les processeurs des utilisateurs en échange de crédits pour jeux vidéo. En 2019, la start-up montpelliéraine prévoit, sur la base de cet écosystème, de créer sa propre blockchain et de lancer une ICO d'au moins 3 M$.

Créée en mars 2018, la start-up montpelliéraine Moonify est présente à Cologne (Allemagne), sur le salon professionnel Gamescom qui se déroule du 22 au 25 août, pour le lancement officiel de sa plate-forme de "minage" (processus de sécurisation de blockchain exigeant un volume de calcul intensif). Baptisée Loot.game, celle-ci permet de mobiliser et agréger la puissance des ordinateurs d'utilisateurs de jeux vidéo, de sites web ou d'applications.

"L'or du XXIe siècle"

La solution de Moonify permet aux éditeurs de ces produits de les monnétiser sans recourir à la publicité. Surtout, elle intervient dans un contexte où les besoins en puissance de calcul explosent, en s'affichant comme une alternative aux data centers.

"La puissance de calcul des processeurs est l'or du XXIe siècle, assure Jean Offman-Oulhiou, fondateur de Moonify. L'industrie a de plus en plus de besoins, qui ne sont pas tous couverts car les "fermes de calcul" ou les data centers ne sont qu'une partie de la solution. L'ordinateur de n'importe qui peut être mis à profit. Notre technologie permet de décentraliser la puissance de calcul auprès d'un grand nombre d'utilisateurs, et de la proposer à un prix plus intéressant qu'un data center. Par exemple, un studio de cinéma qui a besoin de puissance de calcul pour les effets spéciaux de son prochain film pouvait louer les processeurs d'un fournisseur pour les réaliser ; or, nous pouvons désormais nous présenter comme une alternative."

Les utilisateurs de Loot.game à qui Moonify "ponctionne" une fraction de puissance de calcul doivent donner leur accord. En échange, la start-up leur reverse des "tokens", ou jetons, qu'ils peuvent utiliser pour acheter des jeux vidéo (huit à ce jour) disponibles sur la plate-forme elle-même. Ces jetons, appelés BitMoony, sont un équivalent de monnaie virtuelle, ou crypto-monnaie, émise par la start-up montpelliéraine.

Une ICO prévue pour début 2019

Or pour Moonify, Loot.game n'est qu'une étape, un démonstrateur de sa technologie, mis en route avant de passer à la phase suivante. L'objectif de la start-up, selon Jean Offman-Oulhiou, est de créer sa propre blockchain.

En effet, Moonify prévoit, dans un second temps, d'émettre son propre token (qui serait alors rebaptisé Moony), ayant des caractéristiques communes au token standard de la blockchain Ethereum (l'une des plus utilisées au monde). Sa plate-forme évoluerait alors en marketplace.

"Les tokens permettraient aux utilisateurs de notre écosystème d'acheter et d'échanger divers assets numériques, comme des objets de jeux vidéo ou des bons de réduction", décrit Jean Offman-Oulhiou.

Pour pouvoir délivrer ce service, Moonify prévoit de lancer une ICO, ou levée de fonds en crypto-monnaie, en début d'année 2019. Elle compte réaliser l'opération pour un montant compris entre 10 000 ethers* (soit 3 M$, sur la base d'un ether actuellement évalué à 300 $) à un maximum de 50 000 ethers.

"Nous attendons néanmoins que la nouvelle loi censée clarifier certaines questions sur les ICO soit connue", rajoute Jean Offman-Oulhiou. Le projet de loi devrait être présenté en septembre ou octobre 2018.

* L'ether est la crypto-monnaie développée sur la base de la blockchain Ethereum.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :