"Le marché immobilier du neuf est plongé dans une crise historique de l’offre ! "

 |  | 868 mots
Lecture 4 min.
ANALYSE (1/2) - Sur le périmètre de l’ex-Languedoc-Roussillon et de sa locomotive métropolitaine Montpellier, les promoteurs immobiliers sont inquiets. Le 24 novembre, ils évoquent « un avenir sombre » et tirent la sonnette d’alarme sur un marché du logement neuf exsangue, offrant peu de perspectives.

Si la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) Occitanie Méditerranée espère que le Pacte National pour la relance de la construction durable, ratifié il y a quelques jours par l'État, permettra de débloquer la situation, il n'en reste pas moins que les acteurs de la construction sur le territoire de l'ex-Languedoc-Roussillon, en Occitanie, se disent très inquiets.

Au niveau national, ce document, couplé à la prorogation du dispositif Pinel jusqu'en 2022, semble envoyer un signal suffisamment fort de l'Etat pour que la FPI et sa présidente Alexandra François-Cuxac affichent un certain optimisme, malgré le constat d'"une année blanche" en 2020... Mais le 24 novembre, la FPI Occitanie Méditerranée dresse pourtant un tableau sombre.

Premier indicateur inquiétant : le niveau des mises en vente*. En 2020, sur le périmètre du Languedoc-Roussillon, elles auront diminué de plus de 30% par rapport à 2019, et en 2021, elles pourraient encore baisser de plus de 10% par rapport à 2020. Le constat est le même sur la Métropole de Montpellier, où...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :