DMS rachète le Bordelais AXS Medical

 |   |  580  mots
La technologie de rupture mise au point par AXS Medical ouvre de meilleures chances de diagnostic médical dans les pathologies du dos.
La technologie de rupture mise au point par AXS Medical ouvre de meilleures chances de diagnostic médical dans les pathologies du dos. (Crédits : DR)
Le groupe héraultais DMS, spécialiste du diagnostic médical et des systèmes d’imagerie, a annoncé, le 8 juillet, l’acquisition de la start-up bordelaise AXS Medical, détentrice d’une technologie de rupture en matière clinique. Un nouvel axe de développement pour DMS.

Spécialisé dans la haute technologie au service du diagnostic médical et les systèmes d'imagerie dédiés à la radiologie numérique et conventionnelle ainsi qu'à l'ostéodensitométrie, le groupe DMS (Mauguio, 34) a annoncé, le 8 juillet, le rachat d'une start-up bordelaise, AXS Medical.

Créée en 2010, AXS Medical conçoit, développe et commercialise des dispositifs médicaux innovants, baptisés Biomod, destinés à l'évaluation et au suivi des déformations de la colonne vertébrale (pathologies du dos et de déformations du rachis) par modélisation 3D.

Cette technologie de rupture consiste à fusionner les images radiologiques classiques de face et de profil, non obtenues simultanément, et à les coupler à une acquisition optique de recalage réalisée par le dispositif Biomod.

« Des études montrent que le fait de n'avoir que deux plans de coupe peut empêcher de voir la torsion de la colonne vertébrale, explique Samuel Sancerni, directeur général de DMS. Cette technologie permet d'avoir accès à cette information et donc à un diagnostic plus précis. »

Moins de rayons X

Autre avantage : les dispositifs d'AXS Medical permet un suivi non invasif des patients en évitant le recours systématique aux rayons X, « ce qui est très important en pédiatrie notamment, car les doses de rayons X sont cumulatives et augmentent le risque de développer un cancer », précise le directeur général.

AXS a développé deux types d'équipements : Biomod L et Biomod 3S, destinés l'un aux spécialistes orthopédiques, à la médecine fonctionnelle et aux chirurgiens, l'autre aux radiologues.

« Il existe un système concurrent mais c'est un appareil dédié et très cher, et qui ne fait que ça, ajoute Samuel Sancerni. L'offre Biomod pourra être proposée immédiatement à toute la base installée de DMS ainsi que sur les tables de radiologie de nouvelles générations. DMS devrait être en mesure de proposer cette solution à un prix environ quatre fois moins élevé que les solutions dédiées existantes sur le marché. »

Rapprochement de R&D

Estampillés CE, ces dispositifs équipent déjà quelque 25 sites en France, Belgique et Suisse.

« Nous avons signé un partenariat avec Toshiba Medical Systems Europe et Carestream (pour la France et la Belgique, NDLR), qui distribuent nos produits, souligne Samuel Sancerni. Les dispositifs AXS Medical leur ouvre des perspectives de marges intéressantes. »

La start-up AXS Medical, pour qui travaillent six personnes, est maintenue à Bordeaux, et des rapprochements avec le service R&D de DMS (un quart des effectifs). Fin 2014, DMS s'était déjà porté acquéreur de 72,88 % du capital de l'entreprise toulousaine Alpha MOS (instrumentation analytique sensorielle).

« Nous avons annoncé que nous souhaitons augmenter notre masse critique, et nous réfléchissons à d'éventuelles autres opérations de croissance externe, précise Samuel Sancerni. En ce moment, nous sommes dans un train d'activité soutenu et nous recrutons une dizaine de postes pour nos sites de Mauguio et Nîmes. La moitié est pourvue, l'autre moitié en cours. »

DMS, coté sur le marché Euronext Paris, emploie à ce jour 85 salariés, et a réalisé un chiffre d'affaires de 24,6 M€ en 2014, dont 80 % à l'export (140 pays). Au 1er trimestre 2015, le groupe DMS annonçait avoir réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 6,8 M€, en progression de 66 % par rapport au 1er trimestre 2014. À périmètre comparable, hors contribution d'Alpha MOS, le chiffre d'affaires de DMS s'est établi à 4,5 M€, en croissance organique de 9 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :