My Shared Studio, le studio d’enregistrement online pour musiciens éparpillés

La jeune startup montpelliéraine My Shared Studio peaufine son outil dont elle va lancer la commercialisation d’ici fin décembre. Sa plateforme de collaboration audio-numérique en ligne, comportant un environnement d’édition audio partagé en temps réel, permet à des musiciens d’enregistrer chacun leur partie à distance tout en travaillant ensemble sur le rendu final. Elle a lancé une campagne de crowdfunding pour mettre la dernière main à ce studio d’enregistrement online.
Cécile Chaigneau

3 mn

La plateforme collaborative en ligne My Shared Studio permet à des musiciens de réaliser des enregistrements sans être tous ensemble dans un studio.
La plateforme collaborative en ligne My Shared Studio permet à des musiciens de réaliser des enregistrements sans être tous ensemble dans un studio. (Crédits : My Shared Studio)

Parce qu'aujourd'hui, quand des musiciens collaborent à un enregistrement, ils ne sont pas systématiquement ensemble dans un même studio, My Shared Studio a imaginé un outil qui leur permettent de travailler à distance via une plateforme de collaboration audio-numérique en ligne comportant un environnement d'édition audio partagé en temps réel.

My Shared Studio a été fondé début 2020 à Montpellier par Edouard Lauret, Baptiste Janvore, respectivement développeur et designer UX UI, et tous les deux musiciens expérimentés, rejoint au printemps 2021 par Gilles Scotto di Carlo (CEO aujourd'hui). Elle est membre de Coodio, le cluster national de la radio et de la voix créé en 2020 à Montpellier.

De palace en palace

« Attention, il ne s'agit pas d'une application pour faire des concerts en live, met-il en garde. Quand on enregistre un album, ce n'est pas simple de rassembler tous les musiciens dans studio d'enregistrement et cette problématique a été renforcée par le Covid. MSS permet à chaque musicien d'enregistrer sa partie avec une interface audio en connectant son instrument de musique à un logiciel de MAO (musique assistée par ordinateur, comme Ableton Live, Apple Logic Pro ou Pro Tools, NDLR). My Shared Studio propose aussi un outil de gestion de tâche permettant d'échanger en temps réel. Toutes les pistes enregistrées s'affichent dans le navigateur en temps réel et ensuite, on peut faire le mix, faire des arrangements comme un ingénieur du son dans un studio. »

En connaisseur du milieu, il ajoute, façon anecdote : « On voit beaucoup d'artistes qui se baladent de palace en palace en embarquant leur studio d'enregistrement pour pouvoir enregistrer dès qu'ils le souhaitent. C'est beaucoup de logistique et ça coûte cher ! Parfois, ça coûte plus cher de faire venir des musiciens en leur payant avion, hôtel, etc., que la prestation elle-même ».

Crowdfunding

La plateforme s'adresse à un marché de musiciens professionnels mais pas exclusivement, et peut aussi intéresser des amateurs ou semi-professionnels. Pour l'heure, elle n'est pas encore commercialisée : « Nous avons terminé la version bêta cet été, avec jusqu'à 60 musiciens bêta-testeurs. Nous lancerons la commercialisation fin décembre 2021 ».

En attendant, la startup montpelliéraine est en pleine campagne de crowdfunding (jusqu'au 15 décembre) afin de lever 20.000 euros pour financer un plugin à intégrer directement dans les logiciels d'édition audio déjà présents sur le marché.

« L'objectif, c'est de brancher My Shared Studio sur le logiciel que les musiciens utilisent, décode Gilles Scotto di Carlo. Le plugin permettra aux utilisateurs de conserver leurs habitudes de production au sein de leur séquenceur habituel tout en utilisant pleinement les fonctionnalités collaboratives de My Shared Studio... Pour développer ce plugin, nous avons besoin d'un budget et nous avons prévu de recruter ponctuellement un développeur. »

Podcasts ou émissions de radios

Le logiciel My Shared Studio sera commercialisé en mode SaaS, avec une version gratuite, une version premium et une version pro. Selon leurs projections business, les fondateurs misent sur un chiffre d'affaires d'un million d'euros la 3e année.

My Shared Studio, qui emploie quatre personnes, est soutenu par l'incubateur IONIS361 et l'incubateur Cap Oméga du BIC à Montpellier, et a été sélectionné récemment pour suivre le programme REVERB proposé par l'accélérateur de startups Music Tech à Calgary (Canada).

« On ne travaille pas que pour la musique, ajoute Gilles Scotto di Carlo. Moyennant quelques aménagements, notre plateforme permet de travailler dans d'autres environnements que celui de la musique, comme la production de podcasts, le doublage dans l'audiovisuel ou la production d'émissions de radio. Sur ce dernier sujet, l'entreprise Netia, leader des logiciels dans ce domaine à Montpellier, nous a proposé de faire un POC pour les petites radios, et nous continuerons à travailler sur ce projet en 2022. »

Cécile Chaigneau

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.