La startup Aumerial, nouveau partenaire d’IBM, quitte Troyes pour la Lozère

Jusqu’ici développée dans l’Aube, dans la région Grand Est, l’entreprise Aumerial s’installe à la pépinière POLeN à Mende (Lozère) pour faciliter les collaborations techniques avec les équipes d’IBM à Montpellier. Cette nouvelle implantation stratégique sera aussi un atout pour faciliter la commercialisation de sa solution LINK2i, innovation originale permettant de faire dialoguer l'environnement Microsoft avec le système IBM.

2 mn

L'équipe de la startup Aumerial a quitté Troyes (Aube) pour s'installer à Mende, en Lozère, dans la pépinière POLeN.
L'équipe de la startup Aumerial a quitté Troyes (Aube) pour s'installer à Mende, en Lozère, dans la pépinière POLeN. (Crédits : DR)

La solution LINK2i a vocation à faire dialoguer l'environnement Microsoft avec le système IBM... Une solution technologique mise au point par la startup auboise Aumerial qui est perfectionnée par son créateur, Laurent Rouillot, depuis 2009, et par l'équipe de sa startup depuis 2015. Ce travail trouve une première reconnaissance en 2020 quand la solution devient un business partner officiel d'IBM. Un partenariat indispensable qui a incité Aumerial à quitter Troyes pour s'installer en Lozère.

« Nous ne pouvions pas aborder ce marché et commercialiser notre solution sans être complètement intégré dans l'environnement, donc en devenant partenaire IBM, explique Rémy Rouillot le CTO d'Aumerial. Avec cette installation en Lozère, nous nous rapprochons d'IBM Montpellier, mais nous ouvrons aussi un partenariat avec les équipes de Lozère Développement qui gèrent la pépinière POLeN et avec l'agence Ad'Occ (agence de développement économique de la Région Occitanie, NDLR). Nous avons été séduits par leur accompagnement, l'infrastructure numérique performante, l'environnement de travail, et la facilité de circulation grâce à l'axe structurant de la A75 à proximité. »

500 licences d'ici cinq ans

Depuis Mende, Aumerial va donc démarrer en 2022 la commercialisation de sa solution LINK2i. Ce programme résout une problématique souvent rencontrée par Laurent Rouillot dans son travail de consultant informatique : le dialogue entre le système d'exploitation IBM i et les outils de développement très répandus sous la technologie .Net de Microsoft.

« Le système d'IBM permet de traiter de gros volumes de données avec performance et en sécurité, précise Rémy Rouillot. Ces machines ne sont d'ailleurs pas attaquables par un virus informatique, ce qui en fait des outils modernes très pertinents. Mais il y a cette problématique de compatibilité avec l'environnement de développement. Aujourd'hui notre solution fait le lien de manière performante. »

Quelque 23.000 machines IBM i sont actuellement en fonction dans les entreprises françaises, et 492.000 dans le monde. Un parc qui constitue donc tout le potentiel marché visé par Aumerial.

« Nous visons la commercialisation de 500 licences d'ici cinq ans, ambitionne Rémy Rouillot. Cela peut se faire de façon totalement dématérialisée pour répondre à toute demande quel que soit son volume. Notre partenariat avec IBM nous offre une visibilité mondiale et nous pensons aux marchés nord-américains, à l'Autriche ou aux pays nordiques, qui utilisent beaucoup de machines IBM i. Plus localement, la Région Occitanie est aussi un bassin porteur avec le territoire toulousain marqué par la présence d'Airbus, et les PME aveyronnaises, grandes consommatrices d'IBM. »

Aumerial compte actuellement trois personnes. L'entreprise espère recruter son premier salarié d'ici fin 2022, et table sur une dizaine de recrutements sur cinq ans.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.