Coworking : Bureaux & Co maille le territoire national et débarque en Espagne

Elle répondait aux besoins montpelliérains et la voilà qui s’étend dans toute la France. Après Nantes et Toulouse, Bureaux & Co, spécialisée dans la création et la gestion d’espaces collaboratifs, arrive à Lyon, et bientôt Rennes, Marseille et Dijon. Elle débarque aussi en Espagne (Gérone) avec des ambitions qui rien ne semble arrêter. L’entreprise montpelliéraine surfe sur les réorganisations du travail générées notamment par la crise sanitaire. Elle affine sa stratégie en développant désormais également une offre de services sur ses espaces de coworking.
Cécile Chaigneau

7 mn

Au-delà de la flexibilité, qui est le propre des espaces de coworking, la marque Bureaux & Co se distingue par une décoration soignée et chaleureuse, comme sur le nouveau site ouvert à Perpignan, au Centre del Mon (photo).
Au-delà de la flexibilité, qui est le propre des espaces de coworking, la marque Bureaux & Co se distingue par une décoration soignée et chaleureuse, comme sur le nouveau site ouvert à Perpignan, au Centre del Mon (photo). (Crédits : Bureaux & Co)

Avec l'avènement du télétravail et le renforcement du flex-office, la crise sanitaire aura bouleversé les organisations du travail dans les entreprises. A Montpellier, Bureaux & Co, entreprise spécialisée dans la création et la gestion d'espaces collaboratifs créée en 2016, pourrait bien être l'expression de ces bouleversements : la structure n'en finit plus d'étendre sa marque.

« Nous étions une petite marque locale pour répondre au tissu économique local de TPE, PME et startups, et depuis un an, nous observons un vrai changement : nous accueillons désormais des salariés de grands groupes sur nos sites de coworking, souligne Nordine El Ouachmi, le dirigeant fondateur de Bureaux & Co. Ils ont mis en place du télétravail et du flex-office. Par exemple, nous avons 200 postes réservés à IBM Montpellier en flex-office sur notre site de Bellegarde à Castelnau-le-Lez. Mais nous accueillons aussi des salariés d'Axa, d'Orange, etc. La demande s'est clairement accélérée. L'espace de travail est devenu un levier des politiques RH et d'attractivité : avoir des locaux sympas facilite le recrutement et le fait de proposer une offre de location clé en main comprenant la bonne gestion du site et de tous les facilities est un argument. Avec un système de turn-over intelligent, les grands groupes réduisent leurs surfaces de bureaux et permettent à tous les effectifs de venir travailler. Et le vrai sujet, c'est la flexibilité : savoir qu'on peut faire évoluer ses besoins en m2 en fonction de l'activité, c'est pratique pour une entreprise. Les corporate ont besoin de visibilité et stabilité, et négocient des engagements d'un ou deux ans fermes... »

Des services en plus

Bureaux & Co compte plusieurs sites ouverts à Montpellier et ses environs (Port Marianne, centre-ville, Celleneuve, Millénaire, Lattes), dont le dernier, le site de Bellegarde à Castelnau-le-Lez : ouvert il y a un an, cet espace de 3.000 m2 (espace de coworking, une quarantaine de bureaux de 9 à 60 m2, salles de réunion) s'est enrichi d'une offre de services qui sont accessibles aux adhérents mais aussi au public extérieur.

Proposer une offre de services autour des espaces de coworking fait en effet partie de la nouvelle stratégie de Bureaux & Co.

« Aujourd'hui, nous voulons créer des lieux de vie pour entrepreneurs, explique Nordine El Ouachmi. A Bellegarde, nous avons installé une salle de sport de la marque Ethik Sport Club, que nous avons créée et que nous proposerons aussi sur nos sites de Nantes et de Rennes, mais aussi une micro-crèche avec l'exploitant UB4 Kids, des cours de cuisine et un traiteur avec Fabik, de la restauration avec les Halles Solanid et bientôt le salon de coiffure l'Atelier d'Emmy. »

Bureaux & Co compte également des espaces de coworking dans le centre-ville de Toulouse (700 m2), à Sète (173 m2), à Malakoff (1.100 m2), dans les anciennes Nouvelles Galeries du center de Valence (1.500 m2) ou à Nantes (3.500 m2). Bureaux & Co a ouvert en septembre dernier son nouveau site à Perpignan, au Centre del Mon, sur une superficie de 1.200 m2.

« Notre offre de coworking intéresse là aussi des startups mais nos premiers utilisateurs ont été Transdev », indique Nordine El Ouachmi.

Au-delà des six communes sur lesquelles elle est déjà présente, la marque Bureaux & Co prépare l'ouverture d'un espace de coworking à Rennes (3.500 m2) en mars 2022, annonce bientôt un projet à Dijon, et poursuit son implantation à Marseille : « Nous devions ouvrir un site dans le bâtiment de La Belle de Mai que nous louons à la Ville mais la Ville avait un problème de conformité ERP. Ça vient de se débloquer et nous devrions pouvoir ouvrir en milieu d'année 2022. Entre temps, nous avions sourcé un autre site sur la Joliette, dans le quartier Euromed, qui ouvrira avant, au 1e trimestre 2022, car il y a moins de travaux ».

« Nous sommes sollicités par des promoteurs immobiliers »

L'enseigne montpelliéraine vient de signer son implantation à Lyon, suivant un modèle encore inédit : une prise à bail avec un promoteur immobilier, en l'occurrence le promoteur-aménageur montpelliérain GGL Groupe (170 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros).

« Aujourd'hui, nous privilégions l'acquisition de bâtiments complets car cela nous permet d'y faire ce qu'on veut et de créer des services en pied d'immeuble, indique Nordine El Ouachmi. Nous avons créé une foncière pour acheter ces murs, avec des partenaires potentiels comme IDEC Invest pour les sites de Nantes et Rennes. Mais nous sommes désormais aussi sollicités par des promoteurs immobiliers. Nous avons ainsi discuté de plusieurs sujets avec GGL, qui nous a proposé cet actif via une prise à bail, où il est possible de mettre une importante offre servicielle, sur une zone dynamique. C'est le premier projet qu'on fait ensemble mais ne sera pas le dernier. »

Le projet, baptisé @Work, est implanté sur le pôle économique Ouest du Grand Lyon Techlid, sur la commune de Dardilly. Il s'agit d'un programme tertiaire de trois bâtiments montés sur pilotis, soit plus de 4.000 m2, construits sur un foncier acquis par GGL, et dont la conception a été confiée à l'Agence MPM Architecture.

Bureaux & Co s'y installera sur 3.000 m2 avec des bureaux privatifs, des salles de réunion, des espaces de coworking, une salle de sport, un service de restauration, un salon de coiffure. Les travaux ont démarré en septembre et la livraison est attendue pour le premier trimestre 2023.

« Ce qui est intéressant avec Bureaux & Co, c'est qu'il apporte un supplément d'âme aux bureaux, ainsi que des services dont peuvent profiter d'autres personnes du quartier, observe Laurent Villaret, directeur associé de GGL aux côtés des fondateurs (Jacques Guipponi, Jean-Marc Leygue et Alain Guiraudon). Nous sommes en discussion pour faire d'autres projets de ce type. »

Le groupe GGL se réserve 200 m2 au sein de programme @Work pour y transférer son antenne régionale Auvergne Rhône-Alpes (voir encadré ci-dessous).

Gérone et l'Espagne, l'île Maurice

Bureaux & Co emploie aujourd'hui une trentaine de personnes pour un chiffre d'affaires qui devrait s'élever à 4 millions d'euros en 2021, selon Nordine El Ouachmi. Les ambitions de l'entreprise, qui a accueilli à son capital en janvier 2020 l'homme d'affaires montpelliérain Pierre Mestre (président de l'enseigne Orchestra-Prémaman), ne s'arrêtent pas aux frontières nationales.

« Pendant un an de crise sanitaire, il ne se passait rien mais nous avons continué de développer même si nous avons été prudents et nous avons réfléchi à la dimension que nous voulons donner à Bureaux & Co, déclare Nordine El Ouachmi. Nous avons démontré notre savoir-faire, maintenant, nous passons à la phase d'industrialisation. Nous voulons d'abord déployer un maillage national, notamment dans des bassins économiques de plus de 50.000 habitants et des villes intermédiaires comme Béziers, où nous avons acheté les anciens locaux d'Enedis à l'entrée ouest de la ville, avec des travaux qui viennent de démarrer pour une livraison en 2022. Narbonne viendra. Et nous travaillons sur un projet à Nîmes avec un franchisé... Mais nous voulons aussi aller à l'international. Sur l'île Maurice, les travaux ont enfin démarré. Nous ouvrirons un site de 1.600 m2 avec des services à Gérone en février 2022, et nous avons créé la Master franchise pour développer notre activité en Espagne. »

Le dirigeant évoque également un autre très gros projet à venir à Montpellier. Sur lequel il reste volontairement discret.

------------------------------------------------------------------

GGL en Auvergne-Rhône-Alpes

Récemment implanté sur la région, le groupe GGL, qui compte déjà des agences à Toulouse, Marseille et Aix-en-Provence a ouvert son agence locale à Lyon en juin 2021. Sur la métropole lyonnaise, GGL démarrera au 1e trimestre 2022 (pour une livraison fin 2023) un programme mixte (bureaux et activités) d'une surface de 6.500 m2 : « Il s'agira d'une sorte d'hôtel industriel qui permet de superposer activités productives en rez-de-chaussée avec du bureaux dans les étages, explique Laurent Villaret. Nous sommes en discussion avec entreprises de type laboratoires et industries. C'est une façon de travailler sur la sobriété foncière ».

GGL développe également un programme de 45 logements collectifs « sur l'axe Bourguoin-Lyon », un projet d'aménagement foncier d'environ 1 ha au nord de Lyon. Laurent Villaret précise que « GGL a quelques autres opérations en cours de montage et réfléchit aussi à s'implanter dans les Alpes ».

Cécile Chaigneau

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 18/11/2021 à 8:25
Signaler
Et je suis sûr qu'on travaille mieux quand on est entouré de beau mettant déjà une petite pression.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.